Place Marie-France Bouquet
  Accueil    Sommaire    Le village    La mairie    Les manifestations    Infos diverses    Archives du site  
  L'histoire locale    l'activité commerciale    Le lac du Der     La météo du Der    Liens    Contact Mairie  
[| - Nouveau - Secrétariat de mairie et personnel communal -   (Voir l'article en cliquant ici) ...|]
:
RECHERCHER
 

Et la vie continue…vers l’an 2000.



par Marie-Florence Massias



Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **




---------Pour la petite histoire, et cela n’a rien à voir, c’est en 1970 ou 1971 que le Tour de France passe pour l’unique fois du siècle à Arrigny. Les ouvriers qui sont restés dans les sept petites maisons appartenant au patron de l’entreprise sont menacés d’expulsion. La municipalité s’interpose pour qu’ils puissent acquérir aux moindres frais ces modestes logements tandis que le moulin se désertifie.
---------Les commerces qui ont profité temporairement de la présence des ouvriers du chantier, voient leur clientèle diminuer. Le phénomène est identique à l’école , qui, entièrement rénovée après plusieurs tranches de travaux (de 1958 à 1973), se situe avec deux classes mixtes, rue des Couturiers.
---------La baisse d’effectif donne l’idée du regroupement pédagogique dispersé en 1968, entre Arrigny-Ecollemont d’une part et Larzicourt, Isle/Marne, Moncetz l’Abbaye et Matignicourt d’autre part. Autant ce projet est d’emblée vu comme positif par les municipalités et les parents, autant il est contesté par l’administration qui objecte "le danger du passage d’un obstacle naturel", entendez "la Marne", dont le pont a été entièrement refait en 1967-1968. Curieux ! Nos ancêtres ne s’étaient pas arrêtés devant si peu…
---------La réalisation du projet à la rentrée 1969, permet de donner aux élèves, pendant 30 ans, un enseignement dans les meilleures conditions possibles.
---------Dernier tiers de siècle. Arrigny, dont les maisons à pans de bois ont retrouvé leur cachet , Arrigny que survolent les grues cendrées en hiver, Arrigny sillonné par des files interminables de voitures en été, Arrigny se tourne vers l’avenir.
---------Le temps ne s’arrête pas. Les réalisations se sont succédées, mûes par cette accélération générale qui emballe cette période, Il suffit de les énumérer sans entrer dans le détail, sans les commenter, pour prendre conscience des changements intervenus, qui prennent la suite de tous ceux faits par les anciens

  • 1953 : Premier remembrement ;
  • 1965-1966 : Adduction d’eau potable et éclairage public ;
  • 1970 : Premier ramassage communal des ordures ménagères ;
  • 1971-1975 : Création d’un réseau d’assainissement et réfection des voies dans la partie nord du village ;
  • 1975 : Organisation des transports scolaires, ce qui va profondément changer la vie des jeunes jusque là pensionnaires à Vitry ;
  • 1976 - 1983 : Création du réseau d’assainissement et réfection de voies dans la partie sud. Un terrain de football est créé de toutes pièces ;
  • 1981-1982 : Création du camping de la forêt et du lotissement ;
  • 1983-1984 : Construction de la salle polyvalente ;
  • 1985-1987 : Réfection de la couverture, de la façade et du clocher de l’église. Lorsqu’on refait ce clocher, le petit coq, tout fringant dans sa dorure étincelante, est promené dans le village. On le découvre, il nous découvre, de très près. Et quand il est replacé tout là-haut, sa cravate bleu-blanc-rouge, claquant au vent, on peut imaginer lorsqu’il vire au sud, qu’il croît voir la mer…

    ---------Cette liste n’est pas exhaustive, loin s’en faut, mais il n’y a pas de secret : on est dans la période des trente glorieuses : l’Etat et le Département subventionnent convenablement et la commune fait exploiter des grévières.
    ---------Fin 1993 : Arrigny choisit de sortir de l’isolement en entrant dans la Communauté de Communes du Bocage Champenois.
    ---------Depuis environ 1990, l’assainissement des extrémités est et ouest de la commune, ainsi que bien d’autres travaux qu’il serait trop fastidieux de rappeler ont été réalisés.
    ---------On peut logiquement penser que le tourisme sera son prochain objectif. Ses commerces et entreprises : 1 poterie, 1 épicerie, 1 café-restaurant, 1 brocante, 1 ébéniste, 1 garage, 1 swin golf avec club-house et camping, 1 camping forestier, 1 entreprise de travaux publics, 1 transporteur, 1 supérette à venir, les différents gîtes ruraux et chambres d’hôtes, affichent la tendance.
    ---------En revanche l’école, amputée d’une classe, survit avec un nombre restreint d’élèves. La région, comme toute l’Europe, est confrontée à la baisse de la natalité. Révolus ces siècles, de naissances non contrôlées, où les familles trop nombreuses arrivaient parfois à pleurer à l’annonce de ce qui est, en vérité, "un heureux événement", parce qu’elles savaient que les assiettes seraient moins pleines…..

titre documents joints

1 Message

  • Et la vie continue…vers l’an 2000. 28 septembre 2012 11:09, par Yannick Racapé

    Arrivé par hasard sur votre site (recherche des horaires d’ouverture de la poterie), j’ai découvert avec beaucoup de plaisir et à travers vos articles, l’histoire de la commune d’Arrigny que je traverse régulièrement.
    Merci de ce moment de lecture et d’histoire.
    Yannick Racapé