Place Marie-France Bouquet
  Accueil    Sommaire    Le village    La mairie    Les manifestations    Infos diverses    Archives du site  
  L'histoire locale    l'activité commerciale    Le lac du Der     La météo du Der    Liens    Contact Mairie  
- Voir les nouveautés de 2022 dans "Dernuers articles publiés"...
:
RECHERCHER
 

Arrigny-les-Petites Côtes



par Marie-Florence Massias



Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **




---------Avant d’aller plus loin, revenons sur cette épitaphe qui se trouve sur le pilier gauche de l’église :


CY GIST ET REPOSE LE COR
PS DE FEV HONORABLE HOMM
E JEHAN PAYEN (*) EN SON VIVANT MA
SSON TAILLEUR DE PIERRE DEM A SVZ
ANECOVRT QVI DECEDA LER 20e
JOVR DE MAY 1392 PRIEZ DIEU POVR SO
NAME



---------(*) Enfin, un nom, celui d’un artisan, d’un homme du peuple, de ce peuple tellement anonyme dans l’Histoire de France. Sur une petite hauteur, à l’abri des inondations, il édifie la première partie de l’église d’Arrigny, au sein de ce qui, à l’époque, est réellement le village. En effet, "la baronnie de Larzicourt, membre du duché de Montmorency, appartenant à Monsieur le Duc de Piney-Luxembourg, repose sur la rivière de la Marne, et une petite partie, sur la rivière de Blaise " pour d’évidentes raisons de profits multiples ; bonnes terres à pâturages, pour gros nourry de bestiaux ", moulins à eau dans la rue sur Blaise appartenant "aux jésuites de Rheims", moulin de l’Epicier appartenant au sieur Bourlon, comme ayant épousé la fille de l’héritière des Saint-Privé, et encore la Cerise du Petit-Saint-Jacques… Des droits de passage existaient encore après la révolution, et c’était un plus : 260 F par an pour tous les habitants étaient payés par la commune au passeur de la rivière Marne.

titre documents joints