Place Marie-France Bouquet
  Accueil    Sommaire    Le village    La mairie    Les manifestations    Infos diverses    Archives du site  
  L'histoire locale    l'activité commerciale    Le lac du Der     La météo du Der    Liens    Contact Mairie  
- Voir les nouveautés de 2022 dans "Dernuers articles publiés"...
:
RECHERCHER
 

Les Seigneurs de Chavanges



par Marie-Florence Massias



Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **




---------La Révolution éclate, il a alors 23 ans.
---------Interviennent, l’exécution de Louis XVI, l’installation du Directoire. Il est élu maire en l’An VIII jusqu’en fin 1807.
Que fait-il lors du passage dévastateur des armées napoléoniennes dans la région ? Est-ce la Révolution ou les soldats de l’Empire qui ont eu raison de ce château dans la plaine ? Est-ce accidentel et antérieur ? C’est plus vraisemblable. ….manque d’entretien…..
« L’année 1808 s’achève. Elle enveloppe de ses tristes brumes le plateau d’Arrigny enserré à l’Est et au Nord par la Blaise, petite rivière faisant tourner deux moulins, qui se jette non loin de là dans la Marne. Celle-ci coule, sinueuse et lente, au milieu des grands bois tout proches. Elle y découpe un îlot en aval de Larzicourt, relié à Arrigny par le pont et la route traversant les futaies. Arrigny et Larzicourt ne forment qu’une même commune. Puis la Marne s’enfuit vers Vitry-le-François distante de 4 lieues (une lieu égale 4 kms).
La plus importante demeure de l’agglomération d’Arrigny et qualifiée du nom pompeux de château mais loin de le justifier, est en réalité un manoir dont l’aspect des bâtiments impose de coûteuses réparations et donne fâcheuse impression de l’état de fortune des occupants, propriétaires vivant en famille, le maître du logis a pour nom Bernard de Bourlon de Chavanges. Jeune encore, quarante ans, il est arrivé ici au début dc la Révolution avec sa jeune femme épousée à l’Isle de France où lieutenant d’infanterie, il était en garnison. Mme de Chavanges, née Jeanne Françoise de Launay, est une ravissante créole ; mariée à l’approche de sa seizième année, elle a quitté sa belle île natale pour suivre son mari et son père rentrant. »




---------Toujours est-il qu’en 1830, c’est une maison bourgeoise, construite avec les pierres de cet ancien château, qui se dresse face au champ, désormais en culture.



titre documents joints