Place Marie-France Bouquet
  Accueil    Sommaire    Le village    La mairie    Les manifestations    Infos diverses    Archives du site  
  L'histoire locale    l'activité commerciale    Le lac du Der     La météo du Der    Liens    Contact Mairie  
- Voir les nouveautés de 2022 dans "Dernuers articles publiés"...
:
RECHERCHER
 

Et puis, un jour, ARRIGNY…… quand ?



par Marie-Florence Massias



Enregistrer au format PDF :Version Pdf


Version imprimable de cet article Version imprimable **




---------Remonter encore et encore la rivière aux rives fuyantes du Temps, essayer d’accoster pour tenter de savoir….

---------ARRIGNY : une seule certitude ; il est seul à s’appeler ainsi. Notre petit village a su se démarquer, être lui-même.

---------Pourquoi ce nom ? Là, aucune certitude, mais des interprétations, des suppositions… Frustrant certes, mais la porte du rêve reste entrouverte, n’est-ce pas mieux ainsi ?
---------Si l’on veut faire simple : cela viendrait de "Arenosus" (sable, en latin) ou même de "Ara ignis" (autel du feu, en latin).
---------Mais voilà : un nom de village c’est vivant, ça évolue, à cause du parler, de l’écriture plus ou moins bien orthographiée, plus ou moins lisible. Regardez "vivre" ARRIGNY au cours des siècles !

  • Arneium, en 1122.
  • Argneyum, en 1187.
  • Argnei, vers 1222.
  • Arni, vers 1222.
  • Argneium, en 1223.
  • Argney, vers 1252.
  • Argny, Argné, vers 1300.
  • Arigny, en 1509.
  • Argny les Larzicourt, en 1539.
  • Arrigny, en 1563.

    ---------Ce tableau figure dans l’ouvrage "Les extraits topographiques de la Marne" d’Auguste Longnon.
    ---------En règle générale, toujours d’après cet ouvrage, le suffixe gaulois "acos", employé à l’époque romaine, sous la forme "acus", et qui se combine presque toujours avec des noms propres de personnes, revêt aujourd’hui, deux formes principales en "ay" et "y" pour "iacus". Il y a 121 communes dans la Marne, dont ARRIGNY, qui sont dans ce cas. ARRIGNY fut déjà "ARINIACUS"…..
    ---------Avant de "conter" notre village, il est indispensable de vagabonder un peu, sur les terres qui l’entourent, tout près, plus loin, tout près encore….
    ---------Parce que, ce qui frappe, c’est que l’Histoire par quelque bout qu’on l’appréhende est une longue chaîne vivante. Rien n’est indépendant, rien ne s’immobilise, tout évolue sans cesse, avec la main, ou sans la main de l’homme.
    ---------Ne nous égarons pas dans le système solaire. Notre seule planète a prouvé, prouve encore, et prouvera toujours, qu’elle se plie, se déplie, se déchaîne, s’endort sous nos pieds, sans notre avis.
    ---------Ainsi, il y a des millions d’années, ici, c’était la mer….
    ---------Revenons tout près, mettons à environ 500 000 ans avant J.C., d’après "l’Histoire des Champenois" d’Irène Henriot-Peiffert, des traces de peuplement sont décelées dans notre environnement.
    ---------L’homme, dit de Néanderthal et l’Homo Sapiens (celui qui se met debout et commence à penser), ne se rencontreraient, dans notre région, que vers le 10ème millénaire avant J.C..

titre documents joints